Actualités

La lettre d'information EXTERNE - Juillet 2017

La Newsletter externe du mois de Juillet est disponible ! Pour s'abonner aux Newsletters SUNRISE : Contactez-nous ! NewsLetter3 La lettre d'information EXTERNE du projet SUNRI...

Le projet

Le Projet d’Investissements d’Avenir Biotechnologies et Bioressources SUNRISE regroupe l’ensemble des acteurs publics et privés de la filière tournesol - 9 laboratoires de recherche publics, 6 ent...

Les Résultats

Des résultats majeurs concernant l'ensemble des acteurs de la filière : le génome de référence du tournesol décrypté, l'identification de gènes conférant potentiellement une tolérance à la sécheres...

Transpiration foliaire et photosynthèse

Effet du stade de croissance de la plante et de l’âge des feuilles sur la transpiration foliaire et la photosynthèse lors d’un stress hydrique

Le déficit en eau est un facteur limitant important pour la culture du tournesol en Europe du Sud. De plus, le tournesol est cultivé pendant l'été, lorsque le taux d'évaporation est le plus élevé, et principalement sur des sols peu profonds, plus facilement en déficit d’eau. Même si le tournesol est réputé tolérant aux déficits hydriques, cette culture possède un fort potentiel d’amélioration pour optimiser les rendements et la qualité des grains dans ces conditions.

Du point de vue biologique, il est aujourd’hui démontré que les processus de photosynthèse et de transpiration foliaire sont modifiés chez la plante lors d’un déficit hydrique. Des travaux de recherche antérieurs ont également permis de mettre en évidence la variabilité génétique du tournesol pour les processus de photosynthèse et de transpiration foliaire en réponse à un déficit hydrique.

Dans ce contexte, les chercheurs du projet SUNRISE ont eu pour objectif de mesurer ces deux processus pour différents génotypes de tournesol face à un stress hydrique, en fonction du stade de croissance (avant et après la floraison) et l'âge des feuilles.

Pour cela, ils ont évalué les réponses au déficit hydrique de quatre génotypes différents : deux lignées parents (PSC8, XRQ) et deux cultivars (Inedi, Melody). Ils ont ainsi pu calculer, pour chaque génotype, le seuil de déficit en eau du sol à partir duquel les processus de transpiration et de photosynthèse sont affectés par le déficit hydrique.

Ces résultats permettront d'améliorer les méthodes de phénotypage du tournesol en condition de stress hydrique et d’intégrer la variabilité génotypique dans les modèles de culture. Ils sont publiés dans le journal « Functional Plant Biology » (Andrianasolo et al., Functional Plant Biology, 2016).

 

  • Référence : 2016. Effects of plant growth stage and leaf on the response of transpiration and photosynthesis to water deficit in sunflower. Fety Nambinina Andrianasolo, Pierre Casadebaig, Nicolas Langlade, Philippe Debaeke and Pierre Maury.  Functional Plant Biology - DOI